La « Manif pour tous » du 24 mars N’EST PAS ENCORE ANNULÉE

Manif pour tous à Limoges

Manif pour tous à Limoges

Contrairement à ce qui a pu être annoncé ici ou là, la manifestation n’est pas annulée. Nous invitons les personnes intéressées par ce mouvement à consulter en direct les dernières informations le concernant : ici
et pour notre département : ici

Publicités

La « Manif pour tous partout » le 2 février à Limoges

Place de la Motte, Limoges," Manif pour tous partout"

Place de la Motte, Limoges, » Manif pour tous partout »

Pour le Populaire, nous étions 300, ce qui doit correspondre à la réalité,compte tenu de la surface de la Place de la Motte où nous nous sommes rassemblés, comme à Paris, en famille et dans la joie.

"Manif pour tous partout" Place de la Motte à Limoges, 2 février 2013

« Manif pour tous partout » Place de la Motte à Limoges, 2 février 2013

Un car de Creusois s’était formé à Guéret dont  4 maires de communes rurales venus manifester leur opposition à la Loi Taubira qui dénature le mariage,  la filiation et le droit des enfants. 

Sur le podium, différentes interventions ont permis d’entendre successivement la lettre qui a été lue le 25 janvier au Président de la République par le responsable de l’association Homeovox lui demandant la suppression de cette loi indigne, le témoignage d’un enfant adopté, déjà délivré au Champ de Mars le 13 janvier dernier, et celui d’un parent d’enfant également adopté, mais surtout celui très percutant du Député martiniquais Bruno Nestor Azerot,

(divers gauche) qui démonte avec une précision d’orfèvre tous les aspects les plus délétères d’une loi qui représente plus que tout autre, pour les gens d’outre-mer et pour la plupart des femmes une insulte à des libertés pour eux durement conquises.

Il importe pour l’avenir même de notre société qu’elle ne soit pas soumise aux diktats de groupes de pression ultra-minoritaires et que la voix du peuple de France soit entendue. Tel est le message qu’il faut entendre, et c’est en signant la pétition à l’adresse du CESE que le Parlement lui-même devra nous l’espérons renoncer à poursuivre la discussion sur une Loi qui transforme l’enfant en un dû pour ceux qui en désirent hors de toute considération pour les besoins de filiation naturels de l’enfant lui-même.

En remerciant très sincèrement tous ceux qui dans notre région comme ailleurs ont organisé cette manifestation, nous retiendrons surtout la détermination de tous à faire entendre leur voix, autant qu’il le faudra.

La suite du programme est disponible ici